Réseau International pour la Formation à la Recherche en Histoire de l'Art
(master et doctorat)

Ecole de printemps

Arts et techniques
Lausanne et Genève, 8 - 12 mai 2006


Appel à candidatures

L'histoire de l'art est toujours tributaire des vieilles oppositions hiérarchiques entre esprit et matière, entre activités libérales et activités mécaniques, qui dès la Renaissance ont conduit artistes, théoriciens d'art et historiographes à revendiquer le statut intellectuel des arts visuels et à dénigrer leur part matérielle, manuelle et artisanale. A bien des égards, le primat de la théorie dans la " nouvelle histoire de l'art " a plutôt renforcé que mis en cause cette tradition. Il paraît aujourd'hui possible et nécessaire de s'en libérer et de considérer sans préjugé - mais en bénéficiant d'une connaissance critique des points de vue antérieurs - ce que " l'art " doit à la " technique ", en discussion avec tous ceux (artistes, scientifiques, conservateurs, restaurateurs) qui disposent à ce propos de compétences et d'outils complémentaires aux nôtres.

C'est à cette problématique que le Réseau international de formation en histoire de l'art consacre sa quatrième Ecole internationale de printemps, qui se tiendra à Lausanne et Genève du 8 au 12 mai 2006. Elle doit permettre à nouveau aux doctorants d'horizons très divers de confronter leurs recherches, approches et expériences entre elles et avec celles de chercheurs avancés. La participation à une école de printemps constitue l'un des éléments nécessaires à l'obtention du complément de diplôme de la formation internationale en histoire de l'art.

Ces journées seront donc consacrées à une reconsidération de la dimension matérielle des processus artistiques et des œuvres d'art. Cette dimension, aujourd'hui généralement désignée par le mot technique, recouvre les processus de fabrication, les matériaux utilisés, les compétences mises en œuvre ainsi que la culture matérielle, technologique, sociale et intellectuelle dans laquelle les artistes se trouvent inscrits. Nous nous interrogerons sur les moyens de connaître cette dimension, de lui rendre justice et d'en tirer parti dans les analyses et interprétations de l'œuvre d'art.

Les étudiants (master, doctorat, et post-doctorat) souhaitant participer à cette rencontre sont priés de faire parvenir une proposition de communication (et une seule) ainsi qu'un bref CV aux organisateurs dans les universités de Lausanne et de Genève ainsi qu'à leur correspondant dans leur pays jusqu'au 9 janvier 2006 :Christian Michel (Christian.Michel@unil.ch) et Dario Gamboni (Dario.Gamboni@lettres.unige.ch). Cette proposition ne doit pas dépasser 1800 signes ou 300 mots et doit être rédigée en allemand, anglais, français ou italien. La série de questions qui suit est destinée à suggérer des domaines et directions de recherche et n'a de valeur qu'indicative ; il n'est pas nécessaire de s'y référer dans les propositions de communication.

Lundi 8 mai

Université de Lausanne

Amphimax, salle 414

métro (TSOL) en direction de Renens, arrêt Unil-Sorge
 
9h            Accueil des participants
9h15        Introduction  par Christian Michel et Dario Gamboni
Session A. Technique et évaluation
Présidence : Christian Michel
9h40        Anne LEPOITTEVIN : Techniques de la sculpture du

Nord de l'Italie à la fin du XVIesiècle : les traités religieux, des sources?
10h          Discussion

10h15      Anne-Marie BOUCHARD : La reproduction technique comme « principe de l’art et de sa destination sociale » en France, 1865-1895

10h35      Discussion

10h50      Pause
11h15      Anne-Julie ETTER : Le rôle de la technique dans

l’évaluation de l’art indien par les Européens (XVIIIe – XIXe siècles)
11h35      Discussion

11h50      Claire LE THOMAS : L’analyse et la décomposition des pratiques techniques dans la seconde moitié du 19ème siècle et au début du 20ème siècle 

12h10      Discussion
12h25      Repas

 
Présidence : Serena Romano

14h30      Michela PASSINI : L’analyse des techniques et ses usages. Le cas d’Henri Focillon
14h50      Discussion

15h05      Ileana PARVU : L’objet dans la sculpture : la matérialité comme obstacle
15h25      Discussion

15h40      Magali SIZORN : Etre trapéziste : du « gymnaste volant » à « l’artiste de cirque »
16h          Discussion
16h15      Pause
 
Session B. Technique et restauration
Présidence : Mauro Natale

17h          Silvia SILVESTRI : Lo studio delle tecniche pittoriche in Italia alla fine dell’Ottocento: il contributo dei restauratori al concorso per una « Memoria sulla tecnica dei dipinti »
17h20      Discussion

17h35      Frédéric ELSIG et Victor LOPES : La matérialité de l’œuvre d’art : regards croisés du restaurateur et de l’historien
17h55      Discussion

18h10      Conférence par Pascal DUBOURG-GLATIGNY : Entre technique et esthétique : les débats autour de la coupole de Saint-Pierre au milieu du XIXe  siècle
18h40      Discussion
 
 
Mardi 9 mai
Université de Genève
Palais de l’Athénée, rue de l’Athénée 2, Genève
Depuis la gare : bus 3, dir. Crêts-de Champel, ou bus 5, dir. Hôpital, arrêt Athénée
 
9h            Accueil des participants
Session C. Peinture et technique
Présidence : Todd Porterfield

9h15        Conférence par Agnès ROUVERET : La couleur dans

la peinture grecque : textes antiques, techniques

d’analyse modernes
9h45        Discussion

10h          Amy ORROCK : « Casting pearls before swine »: the role of materials and techniques in proverb pictures, 1490-1560
10h20      Discussion

10h35      Romain THOMAS : Couleur, lumière, matière : une contribution à l'étude de la couleur dans l’œuvre de Grünewald
10h55      Discussion

11h10      Pause

11h30      Catherine GIRARD : Technique et colonialisme. Le cas du « Portrait de l’actrice Rachel » de Théodore Chassériau 
11h50      Discussion

12h05      Laura A. KALBA : Impressionism at the Intersection of Chemistry and Color
12h25      Discussion
12h40      Repas

 
Présidence : Dario Gamboni
14h30      Pilar SAEZ LACAVE : José María Sert ou la méthode constructive. Le piège de la photographie
14h50      Discussion
Session D. Textiles et technique

15h15      Nathalie ROMAN : La grisaille sur soie, une technique détournée au profit d’une demande ciblée
15h35      Discussion
15h50      Bernardo GABRIELI : Un repertorio per pittori: le

mascherine per l'ornato dei tessili
16h10      Discussion
16h25      Pause

16h50      Tanja KOHWAGNER-NIKOLAI : Bilder mit Nadel und Faden: spirituelle und liturgische Funktionen textiler Techniken in Werkprozess und Gebrauch
17h10      Discussion

17h25      Maria Ludovica ROSATI : Dagli sciamiti ai lampassi: metodologia di studio degli antichi tessuti operati
17h45      Discussion

18h          Conférence par Fernando CHECA : La technique du dernier Titien 
18h30      Discussion
 
Mercredi 10 mai : excursions
 
Jeudi 11 mai
Université de Lausanne
Amphimax, salle 350 (9h – 15h), salle 410 (15h – 19h)

 
9h            Accueil des participants
Session D. Le dur désir de durer
Présidence : Richard Thomson

9h20        Valeria GENOVESE : Colore, brillio e lustro. I Gagini e la percezione delle « imagines depictae »
9h40        Discussion

9h55        Daniele RIVOLETTI : Vasari e la sfortuna della scultura policroma nella letteratura artistica di metà Cinquecento
10h15      Discussion

10h30      Grégoire EXTERMANN : Bronzes et marbres polychromes dans les restaurations de Guglielmo della Porta : reflet de la «Restauratio Romae » farnésienne?
10h50      Discussion
11h05      Pause

11h30      Anne Laure COLLOMB : La peinture sur pierre et le Parallèle des arts : la durée
11h50      Discussion

12h05      Christian M. GEYER : Vaterländischer Alabaster und königlicher Marmor : Drei Bildhauer um 1800
12h25      Discussion

12h40      Repas

 
Présidence : Henri Zerner

14h30      Jean-François CORPATAUX : Alexandre Falguière et

la technique du moulage sur nature

14h50      Discussion
Session E. Technique et ornement

15h10      Carl MAGNUSSON : Le choix d’une technique : boiseries genevoises de Jean Jaquet, sculpteur ornemaniste
15h30      Discussion

16h45      Alexander KUNKEL : Kunsthandwerk für die Schlösser König Ludwigs II
16h05      Discussion
16h20      Pause

16h50      Clara GREGORI : Le luminaire autour de 1900 et l'électricité : sculpter un nouveau matériau ?
17h10      Discussion
17h25      Guillaume SERRAILLE : Une approche contemporaine du verre : le travail de Jean-Michel Othoniel
17h45      Discussion

18h          Alexandra MIDAL : Ho(l)mes sweet  Home : technologie domestique, techniques du crime
18h20      Discussion

18h35      Conférence par Paolo BENSI : Fonti scritte e indagini scientifiche a confronto nello studio delle tecniche pittoriche
19h05      Discussion

 

 
Vendredi 12 mai
Université de Lausanne
Humense, salle 5021
métro (TSOL) en direction de Renens, arrêt Unil-Dorigny
 
9h            Accueil des participants
Session F. Une technique chasse-t-elle l’autre ?
Présidence : Michael Zimmermann

9h20        Ariane KOLLER : Kartographie zwischen Ästhetisierung und Technisierung : die Offizin Blaeu und die moderne Kartenherstellung im 17. Jahrhundert  
9h40        Discussion

9h55        Gervaise BROUWERS : L’affirmation de la lithographie comme médium artistique
10h15      Discussion

10h30      Klaus SPEIDEL : Photographies de peintres : peinture et photographie
10h50      Discussion
11h05      Pause

11h30      Julien SIMONPIERI : L’art du mouvement : d’une technique à une autre
11h50      Discussion

12h05      Hélène TRESPEUCH : Epoxy, komacel, dammar, alkyde : les nouveaux matériaux de la peinture abstraite contemporaine
12h25      Discussion
12h40      Repas
 
Présidence : Johanne Lamoureux
14h30      Katia SCHNELLER : De la visibilité du processus de

fabrication. Réflexion autour de trois œuvres réalisées

par Robert Morris entre 1961 et 1969
14h50      Discussion

15h05      Kate SLOAN : From Object to Concept: How Minimalism Changed Art Practice
15h25      Discussion

15h40    Basile ZIMMERMANN : Logiciels informatiques et composition musicale à Pékin en 2003-2004: la question du «point de rencontre» entre un artiste et un objet  technique
16h          Discussion
16h15      Pause

16h45      Jurgita NOWAK : „Eine Hymne für die Sonne!“: Mikalojus Konstantinas Čiurlionis – Die Materialität des Bildobjekts und die Geistigkeit der Form
17h05      Discussion

17h20      Conférence par Pascal GRIENER : La contemplation publique du chef-d'œuvre dans l'Angleterre du XIX e siècle. Charles Lock Eastlake, John Ruskin et le rév. Greswell
17h50      Discussion
18h          Conclusion par les organisateurs