Rete internazionale di Storia dell'Arte

Settimana internazionale di primavera

Géographia artistica
Cortona (Arezzo, Italie), "Il Palazzone", 8-15 maggio 2005

1. Pour une histoire de la géographie artistique.
Comment la mise en rapport de l'espace géographique avec la production artistique est-elle née, et comment s'est-elle transformée au cours du temps? Selon quels modèles et paradigmes, à travers quels 'instruments', avec quels buts et résultats, la notion de "géographie artistique" et son application ont-elles été formulées?

2. Centres et périphéries. Voyage des artistes, voyages des oeuvres, circulation de modèles.
Le rapport entre la production artistique née dans les métropoles et celle qui s'est développées dans les centres mineurs à été longtemps considérée une transmission à sens unique, procédant du centre vers la périphérie. Dernièrement, le problème a été posé d'une façon différente, qui en a montré la complexité: la dialectique entre réception et résistance, les formes diverses de l'acculturation, les possibilités offertes à l'artiste par l'absence de règles établies... Les modifications et transformations subies par les modèles face à d'autres traditions et à d'autres habitudes de perception ont été, également, l'objet de recherches significatives.
Les voyages des artistes, ainsi que l'arrivée dans une ville d'oeuvres provenant de l'extérieur, ont été largement évoqués par les chercheurs, en particulier pour doter d'une base solide l'étude du problème des 'influences' (une formule fréquemment employée dans l'histoire de l'art). En réalité, les voyages des artistes se présentent de façons très différentes selon les époques, à partir du voyage de Villard de Honnecourt en Hongrie au début du XIIIe siècle, de ceux de Jean Fouquet en Italie, de Lluis Dalmau ou de Zanetto Bugatto dans les Flandres à la moitié du XVe siècle, de Dürer à Venise, de Rubens en Italie, du Bernin à Paris, jusqu'à ceux des artistes du XVIIIe siècle à Rome ou des peintres que, au XIXe siècle, se rendaient à Paris ou a Londres.
Un problème d'ordre différent est posé par la circulation et l'emploi de modèles de types divers, à partir des 'carnets' de croquis jusqu'aux répertoires d'images pour les orfèvres et aux modèles plastiques pour les sculpteurs.

4. Inventaires, "Kunsttopographie", analyses et recherches territoriales.
Au sein de cette section on se penchera, d'un côté, sur la naissance et les transformations que l'on peut observer dans les grands ouvrages de topographie artistique (les inventaires et les catalogues), de l'autre, sur les recherches conduites sur des territoires déterminés, par la voie d'expositions 'de reconnaissance' et d'explorations minutieuses.

5. Identités, styles nationaux et 'écoles'.
On pourra suivre ici la naissance et le développement de la notion d' 'école' dans l'historiographie de l'art (des écoles définies à partir de villes et de régions aux écoles nationales). On y soulignera la recherche et la définition des caractères 'nationaux' dans la production artistique, ainsi que la construction et la caractérisation des styles nationaux dans l'histoire des études. L'emploi du terme "opus" en connexion des différentes précisions géographiques qui l'accompagnent dans les inventaires et les chroniques du Moyen Age, semblent spécialement significatives: Opus francigenum, lemovicense, anglicanum, lucense, etc.

6. Le problème du 'paysage artistique'. La frontière.
La notion de 'paysage artistique' ("Kunstlandschaft") a été spécialement employée par les historiens de l'art allemands dans la période entre les deux guerres mondiales. L'on indiquait, par ce terme, une sorte de continuité et d'homogénéité reconnaissables, au cours du temps, dans la production artistique d'une région déterminée. Bien souvent, cette définition de 'paysage artistique' aboutissait à des idées racistes, comme si 'le sol et le sang' étaient des éléments décisifs dans la production artistique. Presque abandonnée après la guerre à cause justement de ces dangereuses implications, la notion de 'paysage artistique' a gagné à nouveau l'intérêt des chercheurs, dans une acception désormais libre de tout mythe raciste, et soucieuse des différents caractères locaux, de leur permanence et de leur diversité.
Quels sont les problèmes posés à l'histoire de l'art par les régions de frontière (frontières politiques, linguistiques, etc.), où se croisent et se rencontrent des styles et des paradigmes divers?

7. Espaces et iconographie.
On considérera ici la fortune et la réception de certains thèmes iconographiques au sein de territoires spécifiques: les saints protecteurs, la diffusion d'une image spécialement vénérée (telle Notre-Dame de Lausanne dans la région des Alpes occidentales), les usages liturgiques particulières (par ex. l'emploi des "Fastentücher", ou "voiles de Carême", dans des vastes zones de l'Autriche et de l'Allemagne méridionale).

Programma


8 maggio, sera
Accoglienza e visita al “Palazzone”.


9 maggio
Per una storia della geografia artistica

Presiede: Michael F. Zimmermann

9.30 Saluti
Enrico Castelnuovo ( Scuola Normale Superiore di Pisa )
Quale geografia per una storia dell'arte?

10.15
Carlo Ginzburg (Università degli Studi di Siena)
Centro e periferia, 25 anni dopo. Qualche riflessione

10.45
Jan Blanc (Université de Lausanne)
Le Nord et le Midi: théorie des climats et géographie des arts dans les théories artistiques hollandaises du xvii e siècle

11.15-11.35: Pausa

11.35
Alexis Sornin (Canadian Centre for Architecture, Montréal)
All Over the Map: James Fergusson (1808-1886) and the Geography of World Architecture

Discussione

Pranzo

Pomeriggio
Presiede: Enrico Castelnuovo

15.00
Daniela Stöppel (Ludwig-Maximilians-Universität, Monaco di Baviera)
Hugo Hassinger and his idea of mapping art

15.30
François-René Martin (INHA, Parigi)
Le problème du paysage politique dans l'historiographie française au début du XXe siècle. Quelques éléments de réflexion

16.00
David Freedberg (Columbia University, New York)
The use and abuse of geography: The case of Aby Warburg

16.30-16.50: Pausa

16.50
Peter Kurmann (Université de Fribourg)
Kunstlandschaft (région artistique), un terme à abandonner

17.10
Bruno Grimm (Katholische Universität Eichstätt-Ingolstadt)
Ernst Kantorowicz und die Kunstgeographie des Reiches Kaiser Friedrichs II

17.40
Lydia M. Koglin (Johann Wolfgang Goethe-Universität, Francoforte)
Konzepte der Kunstgeographie: Grenzen zwischen Regionalität und Cyberspace am Beispiel von The Thing

Discussione


10 maggio
Il problema del paesaggio artistico. identità, stili nazionali e scuole (I)

Presiede: Todd Porterfield

9.30
Francesco De Angelis ( Scuola Normale Superiore di Pisa )
Conobbero i Romani un'«arte romana»? Le radici antiche di una questione moderna

10.00
Chiara Piccinini ( Scuola Normale Superiore di Pisa )
La scultura ‘alla francese' a sud della Loira nel Duecento: alcune tracce per un panorama

10.30
Antoinette Maget (Université de Lausanne)
L'ailleurs sous nos yeux: les vagues d'egyptomanie dans l'iconographie européenne

Discussione

Pranzo

Pomeriggio: Visita a Cortona


11 maggio
Centri e periferie. Viaggi di artisti, viaggi di opere, circolazione di modelli (I).
Cartografia – paesaggio – proiezione. Aspetti spaziali dell'iconografia (I).

Presiede: Ségolène Le Men

9.30
Johanne Lamoureux (Université de Montréal)
Des points sur la carte. In situ , géographie artistique et politique identitaire

10.00
Imke Harjes (Universität Augsburg)
Antiquité romaine dans les arts graphiques du xvi ème siècle – topographie et métamorphose

10.30
Emmanuelle Vagnon (ENS, Parigi)
La question des ‘écoles cartographiques' à la fin du Moyen-Âge. Historiographie et étude critique

11.00-11.20: Pausa

11.20
Fabrizio Federici ( Scuola Normale Superiore di Pisa )
Centri e periferie del barocco: circolazione di opere e artisti tra Massa, Carrara e Roma nel Seicento

11.50
Laure Eynard (Université de Genève)
Les armes des cantons dans les hôtels de ville de la Confédération des XIII cantons: symbole d'une alliance confédérée?

Discussione

Pranzo

Pomeriggio
Presiede: Johanne Lamoureux

14.30
Louise Vigneault (Université de Montréal)
Présence des mythes de l'américanité dans la peinture moderne nord-américaine

15.00
Gerrit Walczak (Zentralinstitut für Kunstgeschichte, Monaco di Baviera)
Passing through: French émigré artists 1789-1802

15.30
Hanna Anatoileuna Murauskaya ( ENS , Parigi)
Géographie artistique et l'abstraction: le cas de Vassily Kandinsky

16.00
Anne Bissi Ères (Université Paris X-Nanterre)
Notes de Raymond Depardon. De Beyrouth à Peshawar, itinéraire d'un photographe en errance

16.30-16.50: Pausa

16.50
Giuliano Sergio (Università degli Studi di Roma “La Sapienza” - Université Paris X-Nanterre)
I centri del dibattito artistico fotografico in Italia negli anni Settanta: il caso del Centro Studi e Archivio della Comunicazione di Parma

17.20
Florence Jaillet (Université Pierre Mendès-France, Grenoble 2- Université Paris X-Nanterre)
Voyages de l'artiste, voyages de l'écrit, œuvres in situ: Daniel Buren et la géographie artistique des centres

17.50
Thierry DufrÊne (Université Paris X-Nanterre)
La sculpture sert-elle à faire la guerre, comme la géographie selon Yves Lacoste?

Discussione


12 maggio
Inventari, Kunsttopographie , analisi e ricerche territoriali

Presiede: Thomas Kirchner

9.30
Bruno Toscano (Università degli Studi Roma Tre)
Per un atlante delle assenze

10.00
Massimo Ferretti ( Scuola Normale Superiore di Pisa )
Osservazioni sulla geografia della scultura in Italia attorno al xv secolo

10.30
Sara Abram ( Scuola Normale Superiore di Pisa )
Ricognizione, catalogazione, ricerca, tutela: la centralità del territorio in Italia negli anni Settanta

11.00-11.20: Pausa

11.20
Sara Serafini (Università Cattolica del Sacro Cuore, Milano)
Ipotesi di studio dei cicli pittorici delle Alpi Marittime fino al xv secolo

Discussione

Pranzo

Pomeriggio: Visita a Montepulciano


13 maggio
Viaggi di artisti, viaggi di opere, circolazione di modelli (ii)

Presiede: Mauro Natale

9.30
Dario L. Gamboni (Université de Genève)
Pour une histoire des conceptions du rapport entre œuvres d'art et géographie

10.00
Stella Montanari (Consorzio FORMA, Pisa)
Miniature per gli Oltremontani. Codici miniati universitari d'origine bolognese nelle biblioteche della Germania meridionale: diffusione ed ipotesi sulla loro funzione

10.30
Claire ChallÉat ( Scuola Normale Superiore di Pisa )
Barthélemy d'Eyck, géographie artistique et reconstitution historiographique

11.00-11.20: Pausa

11.20
Frédéric Elsig (Université de Genève)
Un peintre itinérant du XVe siècle: Antoine de Lonhy

11.50
Marco Collareta (Università degli Studi di Bergamo)
Invenzione ed esecuzione. Una pala calabrese e il suo retroterra

Discussione

Pranzo

Pomeriggio
Presiede: Iris Lauterbach

15.00
Alessandro Nova (Johann Wolfgang Goethe-Universität, Francoforte)
Centro, periferia, provincia: Tiziano e Romanino

15.30
David Y. Kim (Harvard University)
The Travels of Lorenzo Lotto

16.00
Walter Cupperi ( Scuola Normale Superiore di Pisa )
Tra Italia e Paesi Bassi: artisti del conio e uniformità del microritratto sotto Carlo V d'Asburgo

16.30-16.50: Pausa

16.50
Grégoire Extermann (Université de Genève)
Exportation et décomposition d'une œuvre: la tombe de l'évêque Antonio de Solis de Guglielmo della Porta

17.10
Maria Beltramini ( Scuola Normale Superiore di Pisa )
Architetture di carta, architetture di tela: circolazione di modelli nella trattatistica e nella pittura del Cinquecento

17.40
Lucia Simonato (Scuola Normale Superiore, Pisa)
Sandrart tra Roma e Venezia: modello e mercato

Discussione


14 maggio
Il problema del paesaggio artistico. identità, stili nazionali e scuole (ii)
Cartografia – paesaggio – proiezione. Aspetti spaziali dell'iconografia (ii).

Presiede: Henri Zerner

9.30
Gabriele Bickendorf (Universität Augsburg)
Das System der Schulen und die Geographie der Kunst

10.00
Thomas Kirchner (Johann Wolfgang Goethe-Universität, Francoforte)
Geographie und Geschichtsdarstellung

10.30
Marie-Hélène Girard (Yale University - Université de Picardie Jules Verne)
Art et nationalité à l'Exposition universelle de 1855

11.00-11.20: Pausa

11.20
Federica Rossi (SNS, Pisa)
La Russia ‘pseudogotica'

11.50
Corina Simon (Université de Montréal)
Interférences géoculturelles et le discours sur l'art national en Roumanie entre les deux guerres

Discussione

Pranzo

Pomeriggio
Presiede: Enrico Castelnuovo

15.00
Sarah Linford (Princeton University – Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand II)
Maillol et la Méditerranée

15.30
Maria Elena Versari (SNS, Pisa)
La Casa Futurista a Berlino: consolato ideale di un inesistente paese avanguardista

16.00
Kirsten Scheid (Princeton University)
The Painted Lebanese Village, between “les Amis des Arts” and “Diyarna” (Our Village)

16.00-16.20: Pausa

16.20
Michael F. Zimmermann (Katholische Universität Eichstätt-Ingolstadt)
Michetti, d'Annunzio ed il mezzogiorno Italiano. Contributo ad una geografia dell'inconscio

16.50
Suzanne Paquet (Université de Montréal)
Paysages mobiles. Trajectoires et imageries territoriales, le cas du désert australien

17.20 Ada Ackerman (ENS, Parigi)
L'expérience mexicaine d'Eisenstein

Discussione


15 maggio
Riunione annuale del Réseau international de l'Histoire de l'Art .